"Haute-Savoie Bleu Marine" – Dominique Martin

Député européen, Conseiller municipal et communautaire

L’Eurozone : la cause de nos problèmes et non la solution !

Ce n’est pas une crise conjoncturelle mais structurelle, du fait de l’euro et de l’eurozone : pour preuve, l’eurozone a le plus faible taux de progrès économiques des pays développés.

Plutôt que de vouloir installer l’altermondialisme qui implique la suppression des États nations, il faut faire le contraire et remettre en place une coopération entre les États membres. Si chacune de ces nations est forte, l’ensemble de l’Europe sera forte.

A l’opposé du budget unique, de la monnaie unique et du gouvernement unique, Dominique Martin rappelle la nécessité de revenir à une souveraineté budgétaire, monétaire, financière et législative, souveraineté qui a démontré son efficacité par le passé.

Matière grise : le grand hold-up de l’Europe !

Dominique Martin déplore que nos cerveaux fuient la France. Les chiffres ne souffrent aucune interprétation : le taux d’émigration a doublé de 1980 à 2010.

Selon le baromètre Deloitte 2015, 21% des jeunes diplômés souhaitent leur avenir professionnel hors de France et 65% des jeunes expatriés excluent tout retour.

Cette fuite des cerveaux est le résultat de la politique de l’Europe de Bruxelles, incapable de garder notre force vive car incapable de mettre en place des moyens de recherche et de développement et des salaires décents pour nos jeunes diplômés.

Elle veut compenser avec l’immigration des cerveaux des pays en voie de développement et commettre ainsi un double crime : d’une part faire fuir nos cerveaux et d’autre part appauvrir les pays en développement de leur matière grise !

Communiqué du Groupe FN au Conseil régional Auvergne – Rhône-Alpes

Samedi dans la nuit, d’énormes rafales de pluie et de grêle mêlées se sont abattues sur les vignobles du Beaujolais, principalement à Chiroubles et sur d’autres communes environnantes. Si heureusement aucune victime n’est à déplorer, il n’en demeure pas moins que plus de 1000 hectares de vignes ont été détruits.

Peu de viticulteurs ont hélas, aujourd’hui les moyens d’assurer leur récolte, cette catastrophe climatique sans précédent menace directement la survie de centaines d’exploitations des crus du beaujolais.

Si l’Etat doit classer les 5 communes touchées en Etat de catastrophe naturelle, c’est à la Région de prendre ses responsabilités ; elle doit immédiatement venir en aide aux viticulteurs touchés.

Au delà d’une aide d’urgence de 5 millions qui doit être débloquée au plus vite, la Région doit également faire pression sur la MSA et sur l’Etat pour exonérer les viticulteurs qui n’ont plus rien, des charges qui pèsent sur eux, et négocier avec les banques pour reporter fermages et anuités d’emprunts.

C’est seulement à ce prix là que les viticulteurs touchés pourront survivre et résister à ce grave revers climatique.

En déplacement à Chiroubles, ce matin, j’ai rencontré de nombreux viticulteurs, des hommes et des femmes effondrés qui ne savent plus vers qui se tourner et qui attendent un geste fort de Laurent Wauquiez, de la Région et des pouvoirs publics pour les aider à surmonter cette épreuve.

Monsieur Wauquiez, il ne faut pas attendre, l’heure est grave ! Il faut soutenir nos viticulteurs et concrètement leur apporter un réconfort moral et une aide financière d’urgence !

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles ! Le Groupe Front National se montrera particulièrement vigilants sur les suites qui seront données à ce dossier par l’Exécutif régional.

Réunion précédée de l’habituel point presse avec nos trois élus régionaux durant lequel Dominique Martin a expliqué les raisons de sa démission du poste de Secrétaire départemental en présence de Jean-Lin Lacapelle, Secrétaire national aux Fédérations et à l’implantation, venu tout spécialement écouter les cadres, les élus et les adhérents de la Fédération de Haute-Savoie.

IMG_1731

Unknown

Puis une réunion constructive dans une ambiance chaleureuse

IMG_1749

IMG_1745

Les priorités déplorables de la Commission Emploi pour 2016 !

« Vous continuez à mettre du carburant dans le moteur des mouvements patriotiques »

Dominique Martin critique 4 des 6 priorités données par Madame Thyssen :

    1. Concernant la Charte des droits sociaux : la convergence sociale qu’elle appelle de ses vœux aboutira, du fait d’une Europe qui a grandi trop vite, à un nivellement par le bas : au lieu de partager la richesse, tous les peuples partagent maintenant la misère.
    2. Concernant la directive des travailleurs détachés : il s’étonne qu’elle veuille d’une part la réviser, conscient des ravages patents, et d’autre part garantir la libre circulation des biens et des services, ainsi que la mobilité des travailleurs, éléments qui fondent le dumping social.
    3. Concernant l’égalité homme/femme au travail : votre eurodéputé s’insurge que la commissaire soutienne ce projet « au détriment de l’éducation des enfants« , ce qui implique une baisse général du niveau éducatif !
    4. Enfin, concernant l’intégration des réfugiés par le travail, Dominique Martin s’interroge : une intégration au détriment de qui ? De nos 25 millions de chômeurs et de nos jeunes.

Séance plénière à Bruxelles des 25 et 26 mai 2016

Jeudi 26 mai

Rapport sur les monnaies virtuelles.

J’ai voté contre ce rapport.

Ce rapport porte sur le développement des monnaies virtuelles et de leur technologie sous-jacente : la technologie des registres distribués.

La technologie des registres distribués facilite les transactions financières. Elle est transposable à d’autres domaines et usages : au financement participatif, à la signature numérique de documents juridiques, ainsi qu’aux services en ligne de l’administration publique. Nous sommes donc favorables à l’usage de cette technologie.

Nous sommes en revanche farouchement opposés à l’essor des monnaies virtuelles.

Pour l’heure, celui-ci reste à l’état d’hypothèse : en témoigne le succès médiocre du Bitcoin créé en 2009 : bien qu’il compte pour 90% du marché des monnaies virtuelles, il ne pèse que cinq milliards d’euros. Le développement des monnaies virtuelles servirait avant tout les intérêts des établissements bancaires en permettant la création d’un marché interbancaire dont ils auraient l’exclusivité. En outre, l’anonymat complet favoriserait la fraude et les activités criminelles et terroristes.

D’une manière générale, nous rejetons la dématérialisation complète des paiements. En effet, la tangibilité de la monnaie est un gage d’indépendance des citoyens face à l’emprise des banques.

Mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM).

J’ai voté pour ce rapport.

Il s’agit d’apporter une aide financière d’un montant de 5.1 millions d’euros aux 2132 salariés de l’entreprise française de transport routier MoryGlobal. Cette dernière a été liquidée en 2015.

Ce rapport ne remet nullement en cause les méfaits de la libre circulation des travailleurs et de la directive sur le détachement.

La directive sur le détachement des travailleurs permet à un employeur de s’acquitter des charges sociales du pays d’origine d’un salarié en provenance d’un autre État membre. En France, ce différentiel de cotisations sociales est de l’ordre de 30%.

Le secteur des transports routiers emploie l’essentiel des travailleurs détachés en France. En outre, le cabotage routier, qui consiste en la possibilité pour un transporteur européen de livrer des marchandises entre deux villes d’un État membre dans lequel il n’est pas établi, aggrave ce dumping social.

Ces considérations mises à part, nous soutenons ce rapport. En effet, nous souhaitons que ces anciens salariés puissent bénéficier de ce soutien matériel bienvenu. Continuer la lecture

Cher(e) Ami(e),

À la veille d’élections capitales pour la France, chaque fédération doit assurer l’organisation, le suivi, l’animation et le développement du Front National sur le terrain.

Pour parfaire notre implantation locale, nous devons « recruter » des Secrétaires de circonscriptions, de cantons, de sections qui assureront l’animation militante et politique dans leur secteur géographique.

Le vendredi 27 mai 2016, dès 10h le matin, Jean-Lin LACAPELLE, Secrétaire National aux Fédérations et à l’implantation locale sera parmi nous, et sur rendez-vous, rencontrera les adhérents qui ont des informations, des attentes ou des suggestions quant à l’organisation de notre mouvement.

Il animera également une réunion publique dès 19h30 à

Hôtel Mont-Blanc – 280, rue du Rhône

74800 SAINT PIERRE EN FAUCIGNY

(près de la sortie d’autoroute blanche N° 16 Bonneville)

Cette réunion sera suivie d’un apéritif dînatoire. Pour une bonne organisation de la soirée, ou pour toute demande de renseignement, merci de contacter Marie au 06.67.99.57.29.

Je vous invite vivement à adhérer ou à renouveler votre adhésion, à devenir militant(e), responsable, candidat(e), à vous impliquer selon vos disponibilités et vos goûts, afin de bâtir avec l’équipe déjà en place une « machine de guerre » au service de Marine Le Pen.

Ensemble, bâtissons un Front National puissant et conquérant, la force de recours que les Français attendent !

Je compte sur votre présence                                                                                                                                                                          Dominique MARTIN

Communiqué du Groupe FN au Conseil Régional Auvergne – Rhône-Alpes

Le Front National s’était offusqué le 28 janvier dernier de la présentation et du vote, dans une urgence que RIEN ne justifiait, d’une aide de 1 100 000 euros à la multinationale auvergnate Aubert & Duval. Avec un chiffre d’affaires de 780 767 000 euros en 2014, nous estimions en effet que ce cadeau généreux, avec pour seule contrepartie non-contraignante la création de 15 emplois (80 000 euros par emploi !), constituait un ticket un peu cher.

Mais voici que la majorité régionale de Laurent WAUQUIEZ s’apprête à récidiver avec la SA Percall de Vichy (10 812 000 euros de chiffre d’affaires et un résultat net de 503 000 euros) en lui accordant 331 000 euros en aide à l’investissement, 448 000 euros en aide à l’emploi (pour 38 ETP non contractuels) et 50 000 euros en aide à l’international, soit la bagatelle de 829 000 euros.

Il y a malheureusement bien des entreprises qui sont en difficultés dans notre Région Auvergne-Rhône-Alpes et qui, contrairement à Aubert & Duval ou Percall, n’ont pas les moyens de distribuer des dividendes à leurs actionnaires. Il nous semble bien plus judicieux d’apporter une aide à ces entreprises, TPE, PME et PMI qui constituent aussi le tissu économique durable de notre Région.

Selon la CRCI Rhône-Alpes, 37% des TPE / PME déclarent aujourd’hui devoir faire face à de gros problèmes de trésorerie.

Quel est le degré d’urgence de M. WAUQIUEZ ? Venir abonder les caisses déjà remplies de grosses entreprises, ou soutenir l’activité de ces milliers de petites et moyennes entreprises qui structurent contre vent et marée la vie économique et sociale de notre Région ? La politique des petits cadeaux de M. WAUQUIEZ répond d’elle-même à cette question.

Dans une conjoncture économique et sociale particulièrement dégradée, il est inadmissible que l’argent public aille dans les caisses d’entreprises bien portantes, dégageant des bénéfices, alors que tant d’entreprises d’Auvergne et de Rhône-Alpes sont sur le fil. Les aides publiques doivent profiter aux entreprises qui en ont réellement besoin et ne doivent pas être utilisées pour satisfaire le clientélisme de M. WAUQUIEZ.

Nous espérons que les patrons des TPE, des PME, des PMI qui n’ont pas porte et table ouverte chez M. WAUQUIEZ en prendrons note ; nous souhaitons que les contribuables d’Auvergne et de Rhône-Alpes s’en souviennent…