Député européen, Conseiller municipal et communautaire

R-Les Nouvelles du Front

Monsieur le Préfet,

J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur un fait particulièrement scandaleux survenu lors de la cérémonie d’hommage au maquis des Glières, ce dimanche 3 avril.

Mme Abadie-Parisi et M. Lecaillon, tous deux conseillers régionaux, invités à la cérémonie, ont en effet été pris à partie par MM. Rigaut, Saddier et Barrucand, qui ont exigé qu’ils quittent les rangs des officiels et ôtent leur écharpe d’élu.

Je vous demande officiellement de bien vouloir rappeler à ces trois élus de la République, et au besoin aux autres élus du territoire sur lequel s’exerce votre autorité, qu’il existe un ordre protocolaire républicain, auquel Mme Abadie-Parisi et M. Lecaillon s’étaient soumis, et que tous les élus, a fortiori lorsqu’ils reçoivent une invitation officielle, ont leur place selon le protocole.

Un quelconque ostracisme vis-à-vis de certains élus en fonction de critères inconnus et inavouables ne serait pas sans rappeler les heures les plus sombres de notre histoire, ce qui est particulièrement odieux vu la cérémonie lors de laquelle un tel acte a été commis.

Je vous rappellerai que le général Valette d’Osia, cofondateur de l’Armée Secrète et du maquis des Glières, comprenant de quel côté était désormais l’esprit patriotique, avait eu le courage d’accompagner Jean-Marie Le Pen à Morette en 1997, alors que tous les bien-pensants poussaient des cris d’orfraie.

Par ailleurs, n’étant personnellement pas invité aux diverses cérémonies qui ont lieu en Haute- Savoie, je me permets de vous demander officiellement de bien vouloir mettre à jour les fichiers de la Préfecture pour inclure les députés européens du département.

Dans cette attente, je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Dominique Martin

DL 13_04_2016

Communiqué de Dominique Martin, Secrétaire départemental du FN 74

Dimanche 3 avril se déroulait l’anniversaire des combats du Plateau des Glières. Comme le prévoit le protocole, nos élus se sont joints aux officiels, face au monument aux morts.

Mais Jean-Luc Rigaut, (UDI) maire d’Annecy et Martial Saddier (LR) député-maire de Bonneville, tels des nervis d’extrême-gauche, les ont sommés de rejoindre le public. Dans le respect de nos morts, ils ont obtempéré. Puis Pierre Barrucand, maire de la Balme-de-Thuy, est allé jusqu’à exiger que qu’ils retirassent leurs écharpes d’élus, au prétexte qu’ils étaient sur son territoire ; il n’en a évidemment pas été question !

Le général Valette d’Osia, cofondateur de l’Armée Secrète et du maquis des Glières, comprenant de quel côté était désormais l’esprit patriotique, avait eu le courage d’accompagner Jean-Marie Le Pen à Morette en 1997, alors que tous les bien-pensants poussaient des cris d’orfraie. MM. Saddier et Rigaut ont-ils de meilleurs titres qu’un général portant la Légion d’Honneur depuis 1918 ?

Les élus Front National, seuls véritables résistants au mondialisme et au système, ont toute leur place dans le protocole républicain. Si certains potentats locaux s’en offusquent, préférant rester entre « gens du système », qu’ils se rassurent : quand nous arriveront, ils partiront !

Unknown

Invités par M. Le Proviseur Claude Reilly et en présence de M. Le Sénateur Cyril Pellevat, Anne-Françoise Abadie-Parisi et Olivier de Sainte-Maréville ont visité ce samedi le Lycée Jean Monnet d’Annemasse à l’occasion de la journée Portes ouvertes.

Les élèves astucieux ont présenté le produit « Chocopoz » de leur micro entreprise « Queen’s ».

Superbes équipements pour ce lycée mais un manque criant de classes !

IMG_1938

IMG_1961

Ce samedi Matin Anne-Françoise Abadie-Parisi et Olivier de Sainte Maréville participaient à une très sympathique rencontre lors de la journée portes ouvertes du Lycée hôtelier de Thonon avec quatre des meilleurs ouvriers de France : Ludovic Mercier, pâtisserie, Gilles Blandin, cuisine, Franck Josserand et Didier Galopin, arts de la table, et leurs élèves très motivés.

IMG_1896

IMG_1883

IMG_1877