Député européen, Conseiller municipal et communautaire

S-Général

« Dormez tranquilles, braves Clusiens… », Jean-Claude Léger, le Maire de Cluses, veille sur vous, la sécurité est pleine et entière dans les rues de Cluses.

Sauf que dans la nuit de lundi à mardi, 5 voitures ont été dégradées, pour des vols peu fructueux (!), et une poubelle a été brûlée dans la même rue, nous rapporte Le Dauphiné Libéré de ce jour.

Sauf que ce dernier week-end, le match de foot perdu par l’USCS contre Annecy s’est soldé par le saccage des vestiaires par les « jeunes » supporters de Cluses qui en ont profité pour dévaliser les affaires personnelles des joueurs anneciens, nous rapporte encore Le Dauphiné Libéré.

Sauf qu’un container de tri sélectif a spontanément brûlé aussi (!), à côté de chez moi, c’est pour ça que je le sais, le week-end du 14 octobre.

Sauf qu’un camion de la COVED, chargé de ramasser nos ordures, a été attaqué début octobre aux Ewües vers 18h30, blessant grièvement le chauffeur et les rippeurs.

Sauf que… tout ce qu’on ignore, car on nous le cache…

Mais, soyez rassurés, braves Clusiens, Le Dauphiné Libéré nous assure que la brigade de Gendarmerie a ouvert une enquête.

Ouf…!

À la lecture du « Cluses Magazine » d’information municipale, vous pouvez constater que le Maire est très content de ses actions et réalisations : vraiment à Cluses, tout est exceptionnel, rien ne manque ! C’est bien normal qu’il y en ait au moins un qui y croit, le Maire, et Jean-Claude Léger serait idiot de prétendre le contraire. Malheureusement pour lui, les Clusiens, bien plus clairvoyants, en rigolent plutôt. Continuer la lecture

J’ai jamais vu ça…

C‘est ce que s’est écrié vers 19h10 André Trabut, bien connu des Clusiens comme journaliste au Dauphiné libéré , aujourd’hui en retraite, alors que la séance du Conseil municipal devait débuter à 18h30.

« Depuis 35 ans que j’assiste aux réunions du Conseil, j’ai jamais vu ça, il y a un coup tordu là-dessous…  » Continuer la lecture

Tous les clusiens ont pu constater que la Mairie s’est parée de rose la nuit venue. Mais pourquoi ?
Serait-ce la confirmation des propos du Dauphiné Libéré qui, il y a quelques semaines , nous expliquait que Jean-Claude LÉGER, le Maire sortant, serait prêt à trouver un accord avec M. Alain Perillat, leader socialiste local, pour constituer une liste commune aux prochaines élections municipales. Continuer la lecture

Voilà : les vacances sont finies. Et le mois de septembre a ceci de particulier qu’il nous remet brutalement dans le bain en s’attaquant immédiatement à notre portefeuille.
Comme chaque année, il y a la rentrée scolaire dont il faut négocier les achats avec nos chers petits. C’est cher, très cher. Puis le solde de l’impôt sur le revenu nous rappelle combien notre cher État tient à nous.
Mais la mauvaise surprise de la rentrée 2007 : tout augmente ! La viande, les produits laitiers, les aliments à base de blé et farine, EDF, le carburant, le bois, le fioul…, et même les taux des prêts bancaires. Continuer la lecture

Pour la plupart d’entre nous, la fin du mois est difficile, « surtout les trente derniers jours », blaguait Coluche, il y a plus de vingt ans. Aujourd’hui, c’est la triste réalité, et le salaire du mois d’avril suffit à peine à couvrir le découvert bancaire que l’on a dû faire pour seulement vivre décemment.
Une part importante du fruit de notre travail va à l’impôt direct ou indirect : IRPP, taxe d’habitation, taxe foncière, redevance TV, mais aussi TVA, TIPP…, le tout à concurrence de presque la moitié de notre revenu annuel. Continuer la lecture

Pas une réunion, pas une manifestation, pas une intervention, pas une publication à Cluses sans qu’on nous dise que la pression fiscale est stable, que l’insécurité régresse, que la vidéosurveillance est efficace, que l’animation culturelle est l’une des meilleures du département, que les activités sportives sont innombrables, que la patinoire est une bonne idée de la Municipalité (alors qu’il s’agit d’une initiative privée), que l’urbanisation est maîtrisée, que l’accueil des enfants comme des aînés est remarquable, que le commerce se porte bien, que nos entreprises sont florissantes…, bref, que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Continuer la lecture

À l’occasion du vote du budget 2007, certains élus, dont nous, se sont émus de la participation de la ville dans le fonctionnement de Canal C : 180 000 € sur 256 300 €, soit 70 %, sans compter les apports en nature (mise à disposition de locaux, travaux, entretien, fournitures et divers…). On notera d’ailleurs que 194 800 € couvrent uniquement les salaires (la bonne affaire !).
Ce 1,2 million de francs annuel (soit plus de 2 milliards de centimes depuis sa création) est évidemment payé par les seuls contribuables clusiens, ce qui est normal, après tout, puisqu’il s’agit de Canal Cluses. Mais ce serait surtout normal si tous les clusiens pouvaient capter Canal C, et si tous avaient un égal accès d’expression sur Canal C. C’est là que le bât blesse ! Continuer la lecture

Le vote du budget communal pour l’année 2007 n’a fait que confirmer le Débat d’Orientation Budgétaire (DOB). Comme à l’habitude, le Maire n’a tenu aucun compte des remarques ni des élus d’opposition qui, rappelons-le, représentent près de 60% des électeurs clusiens, ni de quelques élus de sa majorité, ce qui semble hallucinant pour ce grand démocrate. Jean-Claude Léger, le « Maire Soleil » a donc décidé avec lui-même : « tous à vos porte-monnaie ! ». Continuer la lecture

C’est un peu le sentiment que l’on a à Cluses lorsque l’on a un problème. À l’évidence, obtenir un rendez-vous avec le Maire dépend de la position que l’on occupe. Pour notre « jet-set » clusienne (elle existe, ou, du moins le croit-elle !), c’est une sinécure, elle n’a que le téléphone à décrocher : « Bonjour Jean-Claude, j’ai un petit souci, tu peux sûrement arranger ça… ».

Pour le peuple, « les gens d’en bas », c’est bien différent. Il est vrai qu’à la Mairie, l’on se demande bien quels problèmes peuvent avoir les clusiens, puisqu’il n’existe aucun problème à Cluses. Tout va bien : la sécurité, le logement, les transports en commun, l’emploi, l’école, les animations, le sport, la TV locale…, tout va bien. Comment donc peuvent-ils encore se plaindre ? Continuer la lecture