Député européen, Conseiller municipal et communautaire

Archives quotidiennes : 18 février 2016

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal FN de Cluses

Le Dauphiné Libéré de ce jour nous apprend la descente de gendarmerie pour saisir 32 plans de cannabis cultivés dans une tranquille maison d’un quartier sans histoire.

Nous sommes confrontés à la réalité de la pénétration de la délinquance et des trafics au cœur même des quartiers que l’on pensait épargnés. C’est une preuve supplémentaire que la lâcheté politique et les discours ambigus sur les « drogues douces » conduisent à la diffusion de la culture de mort dans toute la société.

Le Front National félicite la « source » qui a eu le courage de dénoncer cette activité, et les forces de l’ordre qui sont intervenues.

Il rappelle que, sans un discours ferme au sujet des stupéfiants et des condamnations exemplaires par la Justice, il est vain de prétendre lutter contre l’insécurité et les trafics qui minent la société.

Communiqué de Christophe Boudot, Président du Groupe FN au Conseil Régional Auvergne – Rhône-Alpes

Près d’une semaine après les élections au sein des Organismes extérieurs (lycées publics et privés, Parcs naturels régionaux, CFA, Conseils Académiques de l’Education Nationale, etc) les résultats définitifs sont enfin connus.

Pour la première fois depuis la présidence de Charles MILLON, le FRONT NATIONAL opère un retour en force dans les représentations de la Région au sein des lycées, en obtenant 155 suppléances et 2 postes de titulaires (lycée Apollinaire et lycée Lafayette à Clermont-Ferrand).

Au total, les élus du FRONT NATIONAL obtiennent 323 représentations dont 82 postes de titulaires et 241 suppléances.

Rappelons que dans la précédente mandature, la représentation des élus FN dans les Organismes extérieurs était inférieure à 50 postes, titulaires et suppléants confondus. Ce succès est d’une part le fruit de la poussée électorale de décembre dernier, mais aussi le résultat de la démobilisation d’une gauche atomisée par sa défaite et de l’impréparation d’une majorité régionale qui peine à trouver ses marques.

A travers ces représentations, le FRONT NATIONAL va poursuivre son travail d’enracinement et de présence sur le terrain.

Communiqué de Dominique Martin, Député français au Parlement européen

Les eurodéputés de la Commission Emploi et Affaires Sociales du Parlement Européen se sont prononcé aujourd’hui sur « la situation en Méditerranée et la nécessité d’une approche globale de l’UE de la question des migrations ».

Dans un bel élan de sectarisme partagé, les députés européens, tous bords confondus, ont rejeté en bloc les amendements du groupe ENF. Il s’agissait pourtant de vérités toutes simples, à savoir que des milliers de migrants ont déjà atteint l’Europe alors que nous n’avons pas les ressources pour les accueillir, que les projets de l’UE visent d’avantage à intégrer ces personnes chez nous (et donc à les déraciner) plutôt qu’à leur permettre de vivre chez eux en paix, et que, alors que l’on nous répète que l’UE n’a plus de budget, elle débloque 10 milliards pour les migrants tout en laissant nos sans-abris européens dans la rue.

Aveuglement ou sectarisme ? Nos collègues des Républicains, des Socialistes et du Front de Gauche s’opposent à des vérités vraies, mais pourquoi ? Parce qu’ils se mentent à eux-mêmes sur la réalité de l’immigration, oubliant les jungles, les agressions, les entrées illégales ? Ou simplement parce que la simple vision du mot « FN » leur donne des sueurs froides, les forçant à voter contre quelque chose qu’ils savent vrai plutôt que d’admettre que le FN pourrait avoir raison depuis le début ?

À vous de juger.