Député européen, Conseiller municipal et communautaire

Archives quotidiennes : 5 février 2016

Séance plénière à Strasbourg  des 1, 2, 3 et 4 février 2016

Mardi 2 février 2016

Régime de franchissement des frontières par les personnes (code frontières Schengen)

J’ai voté contre ce rapport. Le but de ce rapport est de mettre en place un code relatif au régime de franchissement des frontières par les personnes. En d’autres termes il s’agit de codifier des règles autour de Schengen pour le renforcer. Nous nous opposons à l’existence même de cet espace Schengen, il n’est donc pas question pour nous de soutenir un texte qui le renforce.

Amendements au protocole de 1998 à la convention de 1979 sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance relatif aux métaux lourds

J’ai voté contre ce texte. Il s’agit ici d’amendements visant à fixer les valeurs limites d’émission de poussières contenant des métaux lourds. Ce protocole est placé sous l’égide de l’ONU, et les pays membres de l’UE, et l’UE en tant qu’organisation, en sont signataires. Les effets négatifs pour la santé des métaux lourds ne sont plus à expliquer, c’est pourquoi il est important d’y faire face. Nous nous opposons toutefois à ce texte car les Etats membres ont déjà signé ces amendements, il ne nous semble donc pas nécessaire que l’UE les ratifie à son tour.

Amendements au protocole de 1998 à la convention de 1979 sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance relatif aux polluants organiques persistants

J’ai voté contre ce texte. Il s’agit ici d’amendements visant à fixer les valeurs limites d’émission de poussières contenant des polluants organiques persistants. Ce protocole est placé sous l’égide de l’ONU, et les pays membres de l’UE, et l’UE en tant qu’organisation, en sont signataires. Les polluants organiques persistants sont des poisons pour l’homme et la nature, et sont notamment responsables du dérèglement du sens de l’orientation des oiseaux migratoires. Nous nous opposons à ce texte, malgré son intérêt, car les Etats membres ont déjà signé ces amendements, il ne nous semble donc pas nécessaire que l’UE les ratifie à son tour.   Continuer la lecture