Député européen, Conseiller municipal et communautaire

La France va mal, chacun le sait. Elle a mal à son héritage, à sa souveraineté, à sa culture, à son patrimoine, à son éducation, à son économie, à son industrie, à ses emplois, à ses frontières, à sa sécurité, à son intégrité… elle est cassée de partout.
« Aide toi, et le ciel t’aidera ». C’est à nous, Patriotes, et à nous seuls, de relever la tête, et de reprendre notre destin en main. C’est un mot célèbre du Président Kennedy : « Ne te demande pas ce que ton Pays peut faire pour toi, demande-toi ce que tu peux faire pour ton Pays ». Alors que sur le monument aux morts sont gravés les noms de nos anciens, ceux qui ont payé de leur sang cet héritage millénaire, sachons, en leur mémoire, pour leur honneur, relever ce défi : sauver la Patrie, sans avoir, nous, à verser notre sang.
L’année 2007 nous offre une arme : le scrutin. Depuis que le Peuple est souverain, il peut, par l’élection, décider de son avenir, chasser ceux qui l’ont assombri. La munition existe : les bulletins de vote.
Chacun, dans sa famille, dans son quartier, à son travail, dans son association, à ses amis… doit relever ce défi. Il doit le faire avec fierté, et revendiquer son amour de la France, son patriotisme. Il ne doit plus avoir honte d’être français en France. Il ne doit plus avoir honte de défendre la préférence nationale, de défendre le mérite et l’effort, de défendre le fruit de son travail. Il doit hurler qu’il ne veut pas fondre dans le magma mondialiste.
Les outils politiques existent. Sachons nous en servir pour la renaissance de la France. Chacun doit se porter volontaire pour cette Bataille de France, et rejoindre la troupe des Patriotes.
Et ne prenons pas le risque d’avoir, un jour peut-être, à affronter le regard de nos enfants, de nos petits-enfants lorsqu’ils pourraient nous demander : « Pourquoi n’as-tu rien fait ? Pourquoi as-tu laisser faire ? Mais qu’as-tu fait ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.