"Haute-Savoie Bleu Marine" – Dominique Martin

Député européen, Conseiller municipal et communautaire

Passage de relais au Front National de Haute-Savoie

Chers amis, adhérents et sympathisants,

Après 20 ans à la tête de la Fédération de Haute-Savoie, et désormais très pris par les obligations de son mandat de Député européen, Dominique Martin a remis sa démission à Marine Le Pen.

Le Bureau Politique a désigné Vincent Lecaillon pour lui succéder. Professeur d’histoire et géographie, Conseiller municipal de Saint-Jorioz et Conseiller régional, il saura reprendre le flambeau et conduire la Fédération pour préparer les élections de 2017, déterminantes pour notre pays.

DSC_6928 - Copie 2

Pour symboliser cette passation de pouvoir, la Fédération dispose à présent d’un nouveau site internet : www.fn-hautesavoie.fr. Vous y trouverez toutes les informations relatives à vos cadres, vos élus, et la vie du Front National. N’hésitez pas à le visiter fréquemment et à l’ajouter à vos favoris !

Nous vous rappelons notre prochain moment de retrouvailles et de camaraderie : « la Fête de l’été«  de la Fédération qui se tiendra le dimanche 26 juin à Thorens-Glières. Nous vous rappelons que l’inscription est obligatoire (voir post précédent), notamment pour pouvoir déjeuner ensemble. Alors, si ce n’est déjà fait, n’hésitez pas à renvoyer votre inscription immédiatement.

Amitiés nationales

Dominique Martin

Vincent Lecaillon

Communiqué de Dominique Martin, Conseiller municipal FN de Cluses

En 2007 et 2008, le Maire de Cluses a souscrit des emprunts toxiques. Du principal, d’un montant de 2,5 millions d’euro, il reste à rembourser environ 2 millions. Le « scenario du pire », dressé par la banque pour effrayer la ville, menace d’annuités s’élevant à presque 500 000 € l’an prochain, pour un coût total possible du crédit de 9,609 M€.

Dans un projet de sortie des emprunts toxiques, la ville veut s’engager à des remboursements de 17,9 M€. Nous serions endettés jusqu’en 2042, c’est -à-dire qu’on aurait emprunté sur plus d’une génération ! Il faut dire que le Maire, sans le dire, veut en profiter pour emprunter 6,4 M€ supplémentaires.

Les élus Front National ne peuvent cautionner ni le fait d’emprunter plus sans le dire, ni le racket que tentent les banques. Face à la finance internationale sans scrupule, le courage consiste à dénoncer ces abus à la justice.

Karl Aoun, Secrétaire de la 6ème circonscription, et Wenceslas Liard, Secrétaire du Canton de Chamonix Mont-Blanc, assistaient ce lundi 13 juin à Magland à l’inauguration d’une plaque commémorative en hommage aux harkis par Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’État auprès du Ministre de la Défense.

20160613_154022

Karl Aoun, Secrétaire de la 6ème circonscription de Haute-Savoie

20160613_153944

Wenceslas Liard, Secrétaire du canton de Chamonix Mont-Blanc

20160613_155202

Communiqué de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen

La Commission européenne a proposé cette semaine une réforme de la directive « carte bleue », sur l’immigration hautement qualifiée. L’objectif avoué est un recours accru à cette main d’œuvre étrangère. Les gains économiques escomptés oscilleraient entre 1.4 et 6.2 milliards d’euros par an.

Les travailleurs étrangers combleraient les pénuries de main d’œuvre constatées dans les secteurs technologiques et des soins de santé notamment, où 800.000 et 1 millions d’emplois seraient vacants d’ici à 2020. Le déclin de la population active européenne (perte de 20 millions d’actifs d’ici 2036) et l’inadéquation entre la formation et les besoins des entreprises sont pointés du doigt.

Cette proposition intervient alors que des analyses économiques récentes soulignent l’exode massif des Européens hautement qualifiés. Le Front National appelle les États européens à privilégier leurs propres forces vives, notamment par une politique éducative ambitieuse axée sur la formation professionnelle aux emplois d’avenir.

Communiqué d’Anne-Françoise Abadie Parisi, Conseiller régional Auvergne – Rhône-Alpes

Nous apprenons avec stupéfaction que cinq de nos députés (Bernard Accoyer, Sophie Dion, Virginie Duby-Muller, Marc Francina et Martial Saddier) n’ont rien trouvé d’autre à accomplir que de s’opposer, lors de l’examen du projet de loi Sapin II mardi soir, à une peine complémentaire d’inéligibilité pour les personnes exerçant une fonction publique en cas de condamnation pénale pour corruption, la jugeant « trop sévère ».

Voici donc dévoilée leur vraie nature, leçons appuyées de républicanisme au peuple, mais qu’ils ne s’appliquent manifestement pas. Non, les condamnations verbales et circonstancielles ne suffisent plus, le Front National au côté du peuple qui se rebiffe demande des peines exemplaires et obligatoires face à ce fléau de la corruption. Une main très dure est requise M. Sapin !

Loi Travail : on vous ment !

La loi travail, El Khomeri, ne touche pas que la France comme on veut vous le faire croire. En Belgique, elle se nomme loi Peeters et en Italie, Jobs Act. Elles provoquent les mêmes mouvements sociaux et grèves, comment en serait-il autrement ?

Il ne s’agit pas d’une initiative du gouvernement Valls mais de l’application d’une directive de l’Union européenne simultanément imposée dans tous les pays membres, avec des mots enjôleurs qui laissent penser que ces réformes sont la solution : « flexisécurité, libre circulation des biens et des personnes, directives des travailleurs détachés, etc. »

Dans les faits, les salariés subissent exactement le contraire : plus de chômage et perte de pouvoir d’achat. Du côté des PME, aucune suppression des effets de seuils, aucun soutien des banques, de l’État et des collectivités, aucun rééquilibrage du taux d’imposition, etc.

L’Europe de Bruxelles est au service de la mondialisation, des multinationales et du grand capital.

Vincent Lecaillon a participé à la « Journée nationale d’hommage aux morts pour la France en Indochine » qui s’est déroulée mercredi 8 juin à Annecy devant le Monument aux morts de la Guerre d’Indochine, en présence du Préfet, du Maire d’Annecy et de deux élus des conseils régional et départemental

20160608_183637

20160608_183223

20160608_183529 (1)

Communiqué de Dominique Martin, Secrétaire départemental du Front National

Le député LR Duby-Muller entend obtenir la modification du code pénal pour abolir la notion de secret professionnel. Le prétexte, à la mode, est bien sûr le terrorisme et la “radicalisation”.

Une fois le secret professionnel levé dans certains cas précis, il le sera également dans tous les autres cas, ce n’est qu’une question de temps. Les Français ne pourront donc plus avoir confiance en leur médecin, leur curé ou leur avocat. L’appréciation « d’idéologie extrémiste », de « comportement de rupture » et autres « théories complotistes” sera laissée à la libre appréciation de la pensée unique qui nous gouverne. Qui ne voit que cela conduit directement à un régime stalinien qui idéalisera un futur Pavel Morozov ?

Une nouvelle fois, les Républicains ne s’intéressent qu’aux effets d’une politique mortifère dont ils ont été complices. La situation actuelle est le résultat de la faiblesse de l’État, débordé après avoir encouragé une immigration massive et incontrôlée, favorisé l’installation de l’islam le plus radical dans notre pays, et sommé par l’Union Européenne d’abolir ses dernières frontières pour accueillir sans mot dire un flot de “migrants” sans nombre.

Le Front National rappelle que le courage politique consiste à reprendre le contrôle de nos frontières, maîtriser les flux migratoires, et rétablir la sécurité en donnant les moyens nécessaires aux forces de l’ordre pour expulser les délinquants étrangers.

Communiqué de Dominique Martin, Député français FN/ENL au Parlement européen

Bernard Cazeneuve a annoncé la semaine dernière que la France accueillera 400 migrants supplémentaires chaque mois, en application de l’accord européen de répartition signé l’été dernier. Cette mesure vise essentiellement à désengorger la Grèce, par laquelle ont transité quelques 885 000 migrants en 2015[1].

Le Président Juncker l’a rappelé : les communes françaises seront en première ligne de cette politique[2]. Déjà frappées par les coupes drastiques des dotations de l’État, elles supporteront en plus les conséquences d’une submersion migratoire dont le poids sur les dépenses publiques est désormais avéré.

Alors que ses propres budgets sont exsangues, l’Union européenne démontre l’impasse de sa stratégie immigrationniste à marche forcée. Le Front National rappelle que l’immigration relève de la souveraineté des États membres, et rejette par conséquent toute répartition européenne des migrants. Une gestion de la crise migratoire en amont, en partenariat avec les pays de départ des clandestins, doit être privilégiée.

 

[1] Chiffres de l’Agence européenne Frontex : http://frontex.europa.eu/trends-and-routes/eastern-mediterranean-route/.

[2] Discours du Président Juncker au Congrès des Maires de France, mardi 31 mai 2016 : http://europa.eu/rapid/press-release_SPEECH-16-2013_fr.htm.

 

Politique de l’emploi : un Parlement européen anti-démocratique.

Dominique Martin se félicite que la Commission Emploi prenne conscience de son inexistence face à la toute-puissance du Conseil, qui décide ce qui est ou n’est pas recevable.

De plus, force est de constater que le Conseil n’a jamais fait évoluer les lignes directrices pour les politiques de l’emploi depuis leur création. Ce qui est nuisible à l’emploi (aide à l’immigration, intégration des réfugiés par le travail, mobilité des travailleurs, directive des travailleurs détachés) est laissé en place, au grand damne des États-membres !

Dominique Martin partage le constat d’échec fait par la Commission Emploi et se ravit que les parlementaires de tous bords ouvrent enfin les yeux !